Les fameux grillages du circuit. La poisse du photographe. Le pire c'est que l'autophocus est parfois trompé et fait
la map sur le grillage au lieu de la moto. Par contre, en panoramique, il accroche bien la moto.