Acquérir une moto d’occasion ne consiste pas seulement à disposer d’un bien. Il faut aussi prêter attention à l’assurance correspondante durant l’acte d’achat.

Je vous propose d’en savoir plus.

Les options à retenir avant l’acquisition de la moto

En fait, une annonce de vente de moto d’occasion est souvent assortie d’une possibilité d’essai. Malgré l’enthousiasme pour tester la moto de vos rêves, pensez à demander au vendeur si son assurance moto inclut un prêt de guidon.

Il ne faut pas négliger cette aspect. Lors d’un essai de moto, il faut effectuer de nombreux tests comme les freinages secs, les accélérations fréquentes, les prises d’angles, les virages brusques.

Si le vendeur n’est pas couvert par le prêt guidon, il est préférable de lui conseiller de prendre une formule temporaire chez un assureur. Dans le cas contraire, l’acheteur ne peut pas tester la moto seul mais uniquement à titre de passager.

Cela peut s’avérer frustrant car le ressenti est très important quand on conduit une moto. Pour l’assurance moto  adaptée, une agence d’assurance moto ou une assurance  directe est possible.

L’assurance à considérer au moment de l’achat

Le jour de l’achat de votre bécane préféré, il faut savoir que l’assurance moto du vendeur propose une couverture journalière qui dure jusqu’à minuit. Toutefois, il faut s’enquérir du type de couverture.

Or, la majorité des assurances motos disposent d’une couverture conducteur exclusif. Dans ce cas, cette garantie ne protège pas l’acheteur mais uniquement le conducteur vendeur.

Pour pallier à d’éventuels soucis, il convient de demander tous les papiers en possession du vendeur. Les documents intègrent la carte grise, le certificat de cession, le certificat de non gage.

N’omettez pas le carnet d’entretien, les factures, le manuel d’utilisation. Ensuite, il faut emmener avec soi la carte grise, son permis et un relevé d’information.

Ces papiers permettent une souscription d’assurance moto à votre nom sans autre forme de procès. S’il s’agit d’une assurance moto souscrite en ligne, il suffit d’imprimer le document officiel.

Cela permet de disposer de votre engin tant convoité avec toutes les garanties possibles. Il est également possible d’effectuer les démarches de certificat d’immatriculation relatif au changement de propriétaire, en ligne.

Les assurances motos opportunes pour un engin d’occasion

S’il s’agit d’une moto qui a très peu roulé et qui coûte cher, prenez une assurance moto tous risques, telle une moto neuve et rutilante. Pour une moto d’occasion de valeur moindre, pensez à l’assurance moto au tiers ou responsabilité civile.

Cela permet de bénéficier des indemnisations relatives à des dommages matériels ou corporels causés à un tiers. Les autres options conseillées et disponibles sont nombreuses.

Parmi les plus courantes, il faut citer la garantie personnelle du conducteur, le prêt de guidon, la garantie vol et incendie, une garantie dommage destinées aux dégâts matériels. Il est possible de contracter une protection juridique pour avoir droit à une assistance légale dans le cadre de litiges.

Dans tous les cas, comme pour toute autre assurance, l’assurance moto comprend diverses exclusions de garantie. Il convient de se renseigner auprès de son assureur à ce sujet.

Il est vivement recommandé également de s’informer sur le niveau de franchise et le montant du reste à charge, surtout en matière d’équipements et d’accessoires.

Crédit photo : commons.wikimedia.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *