Je vous propose d’en savoir plus sur les régimes moteurs à observer quelques semaines avant l’avènement de la Superbike.

Un équilibrage des forces en lice

La saison va bientôt débuter pour le Word Superbike. C’est l’occasion pour la Dorna de communiquer sur les régimes moteurs maximum prévus pour chaque moto sur la grille.

Cet ajustement régulier du régime moteur varie selon le régime maximum du modèle original. Il est aussi valable pour les performances disponibles en course.

Pour sa part, le Dugati Panigale V4 2 culmine avec ses 16 100 trs/mn. Il est présent avec 1 500 tours d’avance par rapport au modèle de Kawasaki, la championne du monde en lice.

Quant à la Honda CBR 1000 RR-R 2020, son autorisation est de 15 600 tours. Un ajustement sera proposé suivant ses performances au moment du Superbike.

Pour plus d’infos, lisez ceci.

Rappel sur le parcours de la Superbike

La course Superbike regroupe les modèles sportifs du Monde de la Moto. Ils concourent pour détenir un titre mondial.

La grille de départ va permettre de mettre en compétition HONDA, YAMAHA, KAWASAKI et toutes les 999 du marché. Cette catégorie de course est née aux Etats-Unis au commencement des années 80.

C’est un outil de promotion des engins provenant de cette série à un niveau supérieur. La Superbike a permis aux  américains de promouvoir des pilotes de renom.

Il faut retenir Eddie Lawson, Wayne Rainey, Kevin Schwantz, qui totalisent 8 titres de champion du monde des 500 cm3. Néanmoins, l’essor du championnat du monde date de l’année 1988.

A l’époque, la fabuleuse Honda RC 30 a gagné deux titres à la suite avec l’américain Fred Merkel. L’ère des Ducati a marqué les années 1990.

Il  faut citer le Français Raymond Roche en 1980. Doug Polen, un americain en 1991 et 1992. L’anglais Carl Fogarty a fait sensation en étant détenteur des titres en 1994, 1995, 1998 et 1999.

L’australien Troy Bayliss s’est illustré en remportant les courses de 2001 et de 2006.

Les autres données concernant la Superbike

La Superbike a encensé l’Américain Scott Russel en 1993 en chevauchant une Kawasaki. Son surnom de Mister Daytona lui a permis de gagner 5 fois sur la piste ovale de Floride.

Son record a laissé de belles empruntes pour l’ouverture du championnat AMA. Le SBK américain compte à titre de championnat national de niveau élevé.

Elle a permis d’insuffler une nouvelle donne à la carrière sportive de nombreux pilotes.         A l’internationale, la Superbike est renommée pour la mise en avant des pilotes de bicylindres.

Cette formule permet aux constructeurs de valoriser les modèles sport. Actuellement, la Superbike bénéficie d’une implantation dans plusieurs pays.

Retrouvez son parcours en vous adressant ici.

Crédit Photo : motocard.com & nzsbk.co.nz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *