Je vous propose de connaître l’avis des motards concernant les systèmes de transport et de sécurité intelligents.

Les études à ce sujet

La Fema ou Fédération européenne des associations motardes a enquêté sur l’impact des STI pour le projet Riderscan, en 2014. La même association  a réitéré l’étude en ajoutant l’évolution de leur avis avec la généralisation des innovations sur les STI.

Plus de 2 000 motards européens ont répondu au questionnaire. Il s’agit surtout d’hommes de plus de 50 ans et très expérimentés.

Ils possèdent plus de 2 motos. 36% des réponses sont françaises. Le reste provient du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de la Suède.

Les STI destinés aux motards

Plusieurs techniques sont citées. Les systèmes prônées par les sondés incluent l’ABS, l’ABS pour 2 RM légers à destination des moins de 125, le système eCall, le coupe circuit à l’impact.

Les enquêtés ont aussi évoqués l’assistance au freinage, l’éthylotest anti-démarrage, la veste airbag, l’éclairage d’urgence, le système d’amélioration de la visibilité pour casque ainsi que le système de contrôle de la pression des pneus.

Les chiffres concernant les réserves

46,1% des interrogés pensent que les accidents sont le fruit de la distraction du fait des nouvelles technologies. 34,7% d’entre eux trouvent qu’elles sécurisent la conduite sur route, avec un environnement mieux respecté.

19,2 % des motards sont résignés, car il n’est plus possible de passer outre les nouvelles technologies.

Les STI les plus critiqués

Le système d’évitement de collision aux intersections est jugé sans intérêt pour 21,8 % des motards. Par contre, 37,5 % des enquêtés le trouvent utile à l’usage tout en émettant un doute.

Une petite proportion de 5,1% le trouve indispensable pour la sécurité. En ce qui concerne le système de détection de motos, 24,7% des sondés le considèrent comme inutile.

A contrario, 33,9% estiment qu’il peut être une bonne option. Pour rappel, le système de détection de motos fonctionne de la manière qui suit.

En fait, les motos transmettent vitesse et position par rapport aux autres véhicules. Cela permet d’alerter les autres usagers de la route qui circulent à proximité.

En comparant les études de 2014 et 2019, les motards semblent plus partagés par rapport aux STI. Tous les voyants sont au rouge car l’aspect dangereux est largement évoqué.

L’inutilité gagne du terrain, l’utilité a perdu en crédibilité. Pas très rassurant pour les concepteurs.

Il va falloir repenser les technologies en fonction de ces enquêtes. Renseignez-vous sur d’autres articles en cliquant sur ce lien.

Crédit Photo : lerepairedesmotards.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *