A l’heure des objets connectés, les motos et les scooters sont largement sollicités pour un équipement bourré de technologies. Je fais le point sur ce nouvel engouement qui divise plus d’un motard.

Quelques marques qui ont sauté le pas

Les motos et les scooters accèdent également au phénomène tendance des objets connectés. Cela concerne souvent l’écran TFT couleur connectée d’une application mobile.

Quelques modèles en sont pourvus. Je peux citer le Peugeot Pulsion, les Kawasaki Z 650,       Z 900. Il faut aussi retenir le Ninja 1 000 SX, la ZH 2, le Yamaha T max ou le Kymco AK 550.

Il ne faut négliger la Vespa Primavera, le Triumph Rocket 3 ou Tiger 900. La BMW n’est pas à la traîne avec les gammes R 1250 et C 400.

Pour découvrir plus de 2 roues connectées, visualisez ceci.

Quelques exemples d’objets connectés

La marque française Liberty Racer a produit des gants connectés. Ils servent à sécuriser les motards.

Les gants alertent les conducteurs si la vitesse est excessive via la situation et l’allumage de LED sur le gant. Si un accident survient, les gants préviennent les secours à l’aide de la connectivité Bluetooth du Smartphone fourni avec les gants.

Pour sa part, la lentille connectée Eyelights est une autre idée de génie hexagonale. Cette lentille peut être adoptée sur tout type de casque moto.

Elle permet l’accès à de multiples informations au niveau du guidon du deux-roues. Relié au Smartphone, la lentille fournit des infos sur la direction à considérer, la vitesse.

De plus, elle affiche les zones de danger et le trafic en temps réel.

Les autres objets connectés spécial deux-roues

Pour sa part, l’enseigne allemande Bosch a mis en place une solution ingénieuse à mettre sur le guidon. Il s’agit d’une unité de contrôle en langue française qui porte l’appellation Lean Connectivity Unit.

Elle adresse en mode automatique un message à un contact prédéfini. Le conducteur peut aussi activer en appel urgence via le guidon du deux-roues.

Quant au feu de casque connecté de Cosmo Connected, il sert d’avertisseur pour les autres usagers de la route. C’est un outil à coller derrière le casque.

Il permet aux usagers de la route d’apercevoir précisément que les deux-roues est en mode arrêt. L’allumage au feu rouge prévient les secours, dans le cadre d’un accident.

Le système est en activation via le téléchargement d’une application sur un Smartphone.

L’utilité des objets connectés sur deux-roues

Même si certains motards sont réticents face au tout connecté, les objets connectés favorisent la sécurité du conducteur et des autres usagers de la route. Les compagnies d’assurances sont aussi séduites.

Plus de détails sont disponibles ici .

Crédit Photo : objetconnecte.net &

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *