Après plus d’un an d’anticipation, Ducati a présenté la toute nouvelle Multistrada V4 le 4 novembre 2020. Non seulement les Italiens affirment que le nouveau Multi augmente l’aventure et le tourisme, il intègre également la toute première technologie radar de Ducati avec régulateur de vitesse adaptatif et surveillance des angles morts.

Armée de son nouveau moteur V4 Granturismo de 170 chevaux, la nouvelle Multistrada a l’air vraiment bien sur le papier, mais comment s’en sort-elle réellement sur la route ?

La construction

Il n’y a qu’un seul endroit au monde où les ingénieurs peuvent vivre leurs fantasmes les plus secrets et c’est dans les collines bolognaises, en Italie. C’est là que le nouveau produit phare du tourisme d’aventure de Ducati est né. La Multistrada V4 présente non seulement des chiffres incroyables, mais elle intègre également des technologies vraiment innovantes.

Voici une vidéo montrant les essais :

Pour Ducati, les mots « polyvalent » et « sportif » vont de pair. Le concept de moto 4 en 1 a été un succès pour la Maison Borgo Panigale si l’on considère la carrière fructueuse de la Multistrada et ses 110000 unités vendues en 18 ans. Cette quatrième génération va au-delà et reçoit d’importantes mises à niveau du châssis et du groupe motopropulseur.

L’optique reste indéniablement « multimoto » avec le double phare, cependant, elle est désormais soulignée par les feux de jour qui alignent le design avec les autres V4 de la famille. Alors que le bec et le réservoir de carburant de 21,9 l renforcent la personnalité enduro du modèle, les nouveaux appendices aérodynamiques intégrés au semi-carénage qui diffusent l’air loin des jambes du pilote ajoutent du muscle à l’ensemble.

Des fonctionnalités diverses

À l’arrière, la silhouette est élancée et aérée, une caractéristique inattendue pour un tourer à quatre cylindres. L’effet est renforcé par le choix d’un pneu arrière 170/60 plus élégant qui remplace le 190/55 de l’ancienne génération.

Le tableau de bord change également radicalement. Le niveau de finition S reçoit un écran TFT de 6,5 pouces qui se connecte à un smartphone à l’aide d’une application propriétaire qui permet notamment au pilote d’afficher les instructions GPS directement sur l’écran. La disposition des clusters de contrôle change également et intègre désormais un joystick pour naviguer dans le menu.

Le cœur battant de la nouvelle Multistrada est à la fois familier et nouveau. Le badge peut être trompeur car, malgré des similitudes évidentes avec le moteur de la Panigale et de Streetfighter, le V4 Granturismo est entièrement nouveau. Il prend toutes les bonnes choses que la Desmosedici Stradale a à offrir et lui donne une touche conviviale pour les globe-trotters.

Détails de la Ducati

Un autre symbole de l’évolution de la Multistrada V4, un autre qui va probablement choquer les puristes, est l’absence de cadre en treillis. Le nouveau châssis monocoque en aluminium est monté sur une roue de 19 pouces à l’avant via une fourche inversée de 50 mm avec 6,69 pouces de débattement, sur une roue de 17 pouces à l’arrière via un mono-amortisseur attaché à un bras oscillant en aluminium avec 7 pouces de débattement. Les composants avant et arrière peuvent être réglés. Les niveaux de finition S et S Sport vont encore plus loin avec le système de nivellement automatique semi-actif SkyHook Performance de Ducati.

Le matériel de freinage varie également en fonction du niveau de finition. Les doubles disques semi-flottants de 320 mm à l’avant sont associés à une paire d’étriers Brembo Stylema M50 sur les modèles S et Sport, tandis que le disque de 256 mm est associé à un étrier à double piston à l’arrière.

« Crédit photo www.motorbikemag.es »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.