Il existe plusieurs OEM avec une longue histoire de caractère. Harley-Davidson, Ducati, BMW et Honda évoquent tous des décennies et des décennies de savoir-faire, de détermination et de courage. 

KTM a également une longue histoire, mais pour une raison quelconque, il ne semble pas être aussi connu en dehors du royaume des superfans KTM. Bien sûr, c’est pourquoi tout bon OEM digne de ce nom a une sorte de musée dédié à la présentation de son histoire. Votre fabricant de motos autrichien préféré ne fait pas exception, comme l’illustre habilement cette vidéo.

Comment les choses ont-elles évolué ?

Tout a commencé en 1934, lorsque le fondateur de l’entreprise, Hans Trunkenpolz, a créé Kraftfahrzeuge Trunkenpolz Mattighofen pour vendre des motos DKW en Autriche. Bien sûr, si vous voulez vendre des motos à des gens, ces clients ont également besoin d’un endroit où aller pour les réparations, le service et les pièces, et bientôt, KTM se lance également dans le secteur de la réparation. 

Voici les usines de KTM en Autriche :

En 1951, KTM sort sa toute première moto, la R100 sans prétention. L’entreprise ne concevait pas encore ses propres moteurs; cela n’arrivera que près de deux décennies plus tard. La société a changé son nom pour « Kronreif Trunkenpolz Mattighofen » au début des années 50, après que l’homme d’affaires Ernst Kronreif a acheté une part considérable de l’entreprise. Intelligemment, la marque KTM est restée intacte, malgré le changement de ce qu’elle représentait.

De nombreuses motos exceptionnelles ont été fabriquées par la marque

Bien que la devise de la société soit désormais « prêt pour la course », KTM a lancé une large gamme de types de motos différents à ses débuts. Il a participé à des compétitions comme l’International Six Days Trial, ainsi qu’aux championnats nationaux autrichiens et à diverses séries de motocross dès le départ, vous pouvez donc certainement dire que la course est dans le sang de la marque. 

KTM a également commencé à produire des  scooters  et des cyclomoteurs en 1959, afin que les gens ordinaires puissent se déplacer de manière économique et facile. Comme certains autres premiers fabricants de motos et de scooters, il a également développé des modèles pour femmes destinés à plaire aux femmes qui voulaient garder leurs vêtements propres et soignés pendant leurs voyages, et aussi ne pas prendre de longues jupes dans des pièces mécaniques en mouvement. Alors que les motos tout-terrain font partie de l’ADN de KTM depuis le début, les scooters ne sont restés en production que jusqu’en 1988. Voici une présentation vidéo d’un très bel exemple de scooter KTM Ponny (audio en allemand, mais cool à voir dans n’importe quelle langue).

Le KTM Motohall

Il y a beaucoup trop de choses dans le KTM Motohall à couvrir en une seule vidéo, mais c’est le but, pour vous donner envie d’aller visiter le Motohall pour vous-même, une fois que c’est sûr de le faire. Par exemple, KTM a commencé à faire des incursions sur le marché américain à la fin des années 1960, entièrement grâce à John Penton.

Il était un concessionnaire Husqvarna et un coureur hors route qui a convaincu KTM de fabriquer des prototypes de motos pour la compétition aux États-Unis. Leurs succès de course massifs n’ont fait qu’ajouter à la gloire de course de KTM, aboutissant finalement à des motos de compétition de production que Penton a soutenue pour les clients américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.