Les motos ne ressemblent pas souvent à ça. Ressemblant plus à une sculpture qu’à une moto, vous garderez volontiers cette Honda CX500 personnalisée dans votre salon en tant qu’œuvre d’art moderne. Dotto Creations a été fondée par deux designers italiens qui se sont rencontrés et ont travaillé pour la maison Pininfarina. Gianluca Bartolini et Francesco Iannuzzi se sont rencontrés au siège de Pininfarina à Cambiano et ont une vingtaine d’années d’expérience à leur actif.

Pour être achevée en novembre 2021, leur dernière création est drôlement une moto japonais avec des éléments plutôt d’inspiration italienne. Le CX500 de Honda est doté d’un moteur bicylindre en V longitudinal qui a été fortement influencé par les bicylindres en V longitudinaux trouvés dans les motos de Moto Guzzi.

Un projet très ambitieux

Ce que c’est, ou plutôt, c’est une Honda CX500 de 1979 qui a été complètement déshabillée et habillée de certaines des carrosseries les plus sur mesure que vous ayez jamais vues sur une construction personnalisée. Le nom du projet est « Binacaneve », qui se traduit par Blanche-Neige.

Voici une autre Honda customisée :

Le moto a été complètement dépouillé avant de passer sous le bistouri. Au lieu d’améliorer les performances, Gianluca et Iannuzzi ont décidé de restaurer les pièces et de conserver la plupart des composants de travail d’origine de la moto aussi originaux que possible, à l’exception des filtres à dosettes. Le bicylindre en V a été rafraîchi avec ses carburateurs, et les mêmes roues Comstar à cinq branches ont été conservées dans la construction finale.

Une carrosserie originale

La vraie histoire réside dans sa carrosserie, où le réservoir jusqu’à la partie arrière présente un design extrêmement minimal. Le but de cette conception de Dotto Creations était de réduire la masse visuelle et de donner à la moto une allure plus sportive. Pour y parvenir, une grande partie de la carrosserie supplémentaire a été réduite et rognée. La partie arrière de la queue ne voit ni garde-boue ni porte-à-faux. Le cadre a été coupé et crée ce look ultra-minimaliste qui donne l’impression que la construction sort tout droit d’un film de science-fiction.

Les gens pensaient que le motard devrait se percher sur la carrosserie de la moto, mais les concepteurs ont placé des charnières sur la partie arrière de la moto, ce qui lui permet de s’écarter et de révéler une selle sur laquelle s’asseoir. Selon Gianluca, il vaut mieux observer une moto ou admirer une moto le serait lorsqu’elle est à l’arrêt, et à leur honneur, cela a fonctionné. Le moto est absolument magnifique sans pilote et lorsque ce capot cache la selle. Alors oui, la moto est toujours une moto. Vous pouvez toujours le conduire, mais personnellement, il aura l’air beaucoup mieux garé comme une œuvre d’art moderne, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.