Les systèmes de détection d’angle mort automobiles semblent être des pas dans la bonne direction en termes de sécurité, n’est-ce pas ? Mis à part les opinions sur les conducteurs qui ne prêtent pas attention à ce qui se passe autour d’eux, tout ce qui contribue à réduire les collisions, les blessures et les décès semble être une excellente idée. Alors que de plus en plus de systèmes de radar adaptatifs se déploient dans de plus en plus de véhicules, une question demeure : comment leur faire voir les motos ?  

Piaggio a au moins une idée dans sa manche pour aider à faire voir les motos, et elle fait l’objet d’une récente demande de brevet déposée en Italie et aux États-Unis (déposée en Italie en 2018, déposée aux États-Unis en 2019 et publiée aux États-Unis en janvier 2022). Selon l’entreprise, les systèmes de réflecteurs radar actifs sur les motos pourraient être une solution importante. 

Des défis majeurs

Le problème, selon Piaggio, est que les systèmes radar actuellement utilisés ne voient pas toujours les véhicules à profil étroit, comme les motos, aussi rapidement qu’il est nécessaire pour éviter la calamité. Cela est dû à de multiples facteurs. D’une part, les motos sont généralement physiquement plus petites et offrent une cible beaucoup plus petite pour les radars à détecter. 

Voici une vidéo en anglais parlant de cette solution :

Surtout, les motos ont également tendance à changer de position à l’intérieur d’une voie donnée d’une manière que les voitures ou les camions ne font tout simplement pas. Ces deux facteurs combinés peuvent rendre la détection précise et rapide des angles morts des motos plus difficile pour les systèmes actuellement disponibles en 2022. 

Une solution très flexible

Le système de réflecteur radar actif de Piaggio peut être utilisé à l’avant, à l’arrière et/ou sur les côtés d’une moto donnée. Idéalement, selon l’application, il serait utilisé sur les quatre côtés, pour assurer la plus grande diffusion possible de la localisation exacte de la moto aux véhicules environnants. Il pourrait également être intégré dans des structures existantes, telles que des blocs optiques avant ou arrière, ou des réflecteurs. Surtout, bien qu’il puisse bien sûr être installé en usine sur de nouvelles motos, il pourrait également être mis à disposition en tant qu’accessoire que les motards pourraient acheter pour l’installer sur des modèles plus anciens. 

Piaggio envisage que ce système de réflecteur radar puisse non seulement dire « hé, il y a un scooter dans votre angle mort arrière gauche », mais aussi être capable de relayer le type de mouvement que fait le scooter, ainsi que sous quel angle. Les motos utilisent la route différemment des voitures, les voitures ne se penchent généralement pas dans les virages, par exemple. Ce système transmettrait activement ces informations de mouvement aux véhicules environnants avec la détection d’angle mort activée, leur donnant une image plus claire de ce qui se passe en ce moment. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.