Pour disposer durablement d’un scooter, rien ne vaut un entretien et un nettoyage régulier. Je vous fournis les essentiels pour chouchouter son scooter.

Quelques principes simples à respecter

A la base, il faut consulter le carnet d’entretien. Il comprend les différentes opérations à effectuer.

Si le scooter est d’occasion, le carnet inclut l’historique de l’engin. De plus, un carnet de révisions bien suivi permet de revendre sans souci le scooter.

Lors du démarrage du scooter, il convient de laisser le moteur tourner quelques minutes. Cette initiative autorise une bonne lubrification.

A propos des pneumatiques

La pression des pneus est exercée à froid. Il suffit de consulter la pression recommandée par le constructeur.

En effet, la pression est nécessaire pour une bonne tenue de route, pour le respect des distances de freinage, une meilleure stabilité et une maniabilité optimale.

L’usure des pneus peut être plus rapide sur un scooter. Il faut surveiller la profondeur des rainures ou des structures qui doit dépasser 1 mm.

L’entretien des freins du Scooter

Comme le scooter ne rétrograde pas, le frein moteur n’est pas présent. Les plaquettes de frein sont davantage soumises à l’usure.

Elles peuvent atteindre leurs limites entre 4 000 à 10  000 km. Il est préférable de vérifier leur état tous les 1 000 km.

Il suffit de démonter l’étrier pour contrôler les freins. Il faut surveiller l’épaisseur de la garniture qui doit être de 1 mm.

La périodicité propre au vidange du Scooter

Le kilométrage préconisé dans le carnet d’entretien doit être adapté à l’usage. Si les trajets se déroulent en ville ou pour de petits trajets, la vidange doit être plus fréquente.

La vidange d’un scooter ne demande pas trop de complexité. Il convient de disposer d’une clé de carter.

 Sinon, il est préférable de confier l’opération à un professionnel, surtout si le scooter bénéficie d’une garantie. Il ne faut pas omettre de contrôler le niveau d’huile, le nettoyage du filtre à air et l’état des bougies ainsi que les joints spis de la fourche.

Le nettoyage du scooter

Il suffit de laver la carrosserie avec de l’eau chaude savonneuse. Il faut recourir à du liquide vaisselle ou un gel nettoyant.

Le rinçage est à effectuer avec de l’eau claire et froide, via un jet d’eau ou une bassine. Pour ôter les traces d’eau et les traînées, il faut essuyer l’ensemble avec une peau de chamois.

Le polish peut être utilisé pour faire briller le scooter propre et sec. N’oubliez pas de nettoyer scrupuleusement en aspirant les rangements.

Crédit Photo : adm-france.com & groupon.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *