On a entendu pour la première fois les grondements d’un Yamaha e-Vino en 2018. Cependant, le constructeur a été assez silencieux jusqu’à présent. Le scooter électrique a pourtant officiellement fait ses débuts au Japon le 14 octobre 2020. Sans batterie, le nouvel e-Vino ne pèse que 68 kg.

Avec la batterie lithium-ion 50V, c’est une hausse de seulement 6 kg. C’est à la fois mignon et léger, ce qui semble potentiellement attrayant pour les nouveaux motards qui n’ont jamais conduit un scooter auparavant. Il s’agit clairement d’un véhicule urbain à petite échelle. L’autonomie à pleine charge n’est que de 29 km.

Un véhicule très pratique en milieu urbain

Certes, l’autonomie du scooter reste encore faible. Pourtant, il est possible de l’augmenter jusqu’à 58 km avec une batterie de rechange en option. Le temps de charge est d’environ trois heures avec une prise murale japonaise standard.

Voici une vidéo en anglais présentant ce scooter électrique :

Ce temps semble raisonnable si vous faites le trajet entre le travail, l’école et la maison. Il est fort probable que vous allez rester dans ces lieux pendant plus de trois heures.

Des fonctionnalités diverses

L’écran LCD est à la fois clair et joliment agencé. Combien d’autres scooters électriques vous permettent de savoir que vous êtes à court d’énergie ? Même si ce n’est pas exactement un argument de vente pour ce scooter, on ne peut nier qu’il s’agit d’un bonus à l’achat.

Vous bénéficiez également d’un mode Standard et d’un mode Power, ainsi que d’une fonction Boost qui augmente la puissance pendant 30 secondes pour vous aider pendant les montées. L’effet de Boost sur l’autonomie de votre batterie n’est cependant pas clair.

Déjà disponible au Japon

Le prix de cette moto est de 259 600 yens, soit environ 2 500 euros. Il existe également une subvention du gouvernement japonais pour les véhicules électriques à laquelle l’e-Vino est admissible. Cela permettra aux propriétaires d’économiser environ 250 euros s’ils remplissent certaines conditions. Pour être admissible, le véhicule doit être destiné à un usage personnel seulement. Il doit aussi être le premier véhicule électrique qu’une personne a acheté et doit être conservé pendant au moins trois ans.

Normalement, ce véhicule est seulement disponible au Japon. Jusqu’à maintenant, on ne sait pas encore quand il sera proposé sur le marché européen. Toutefois, il y a de grande chance qu’on le retrouve dans des pays où les scooters électriques gagnent en popularité, comme Taïwan.

Quand va-t-il arriver en Europe ?

Par ailleurs, grâce à une demande de l’Office européenne des brevets déposée en 2018 et publiée le 4 novembre 2020, il y a des raisons de soupçonner que l’e-Vino pourrait éventuellement se rendre en Europe. Une telle application ne garantit évidemment pas que cela se produira, mais elle nous dit au moins qu’Yamaha a, à un moment donné, envisagé cela suffisamment sérieusement pour garder ses options ouvertes.

Yamaha aurait également actuellement testé une technologie de batterie interchangeable qu’elle co-développe avec Suzuki, Kawasaki et Honda. Étant donné le moment de la sortie de l’e-Vino, il ne présente clairement pas cette nouvelle technologie, mais cela ne signifie pas qu’une refonte future se fasse.

« Crédit photo rideapart.com« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *