Bien au-delà d’être un loisirs destiné aux enfants et aux adolescents, le Pit Bike est devenu une véritable discipline sportive et a conquis un grand nombre de pilotes français, en quelques années seulement. Et pour cause: cette mini motocross présente les mêmes performances et offre les mêmes sensations qu’un motocross classique. 

L’histoire du Pit Bike           

L’invention du mini motocross remonte à dans les années 1960. A cette période, le constructeur japonais HONDA s’est lancé dans la conception d’un petit engin destiné à être utilisé dans son parc d’attraction MOTOPIA dédié à l’univers de la moto. Cette moto de petite taille, baptisée HONDA Z100, dotée d’un moteur 4 temps – 50cc, était destiné à fournir une expérience inédite de pilotage aux jeunes visiteurs de MOTOPIA.

Le succès était au rendez-vous auprès du grand public. Pour répondre à la demande, HONDA a poursuit la fabrication de ces modèles de motocross petit modèle et a sorti les modèles CZ100, Z50M, Z50A et Z50. Cette dernière version a envahi les stands lors des compétitions automobiles. L’appellation “Pit Bike”, signifiant “moto de stand” en Français, est, justement, issue de cette utilisation. Les mécaniciens roulaient sur ces petits engins à travers les pistes pour assurer rapidement la réparation des voitures de course. 

Dans les années 2000, KAWASAKI se lance dans la construction d’un premier modèle de Pit Bike de course: le KAWASAKI KLX 110. D’autres marques proposent aussi leurs versions de compétition. Ainsi, des modèles de Pit Bike poussés par des moteurs puissantes de 125cc, 140cc, 150cc et même de 190cc voient le jour chez les plus grands constructeurs.

Face à l’engouement grandissante des Français de 16 à 35 ans pour le petit motocross, des enseignes françaises se sont spécialisées dans la fabrication de Pit Bike, à l’instar de BASTOS BIKE, APOLLO, YCF, GUNSHOT ou encore CRZ. Les constructeurs BUCCI, TCB et RSR s’orientent davantage vers la conception de modèles de compétition. 

Le Pit Bike en France

La France compte, à ce jour, le plus grand nombre de licenciés et de pilotes de Pit Bike au monde. Comme ces petites motocross ne sont pas des engins homologués et font, de ce fait, l’objet d’une interdiction de rouler sur les voies publiques, les événements spéciaux et les compétitions se font de plus en plus nombreux et attirent un nombre toujours croissants de participants et de spectateurs dans l’hexagone.

La première édition du Championnat de France de Pit Bike s’est tenue en 2006. L’événement a été initié par l’ancien pilote de motocross, Cyril Porte et chapoté par la fédération Française de Motocyclisme. Les épreuves s’étalent sur 4 à 8 jours et se tiennent un peu partout en France, sur des terrains spéciaux. Parmi les compétitions françaises de Pit Bike les plus populaires, on, peut aussi citer le Challenge Grand Ouest. 

Par ailleurs, la France accueille, depuis 2016, la World Cup of Pit Bike. Lors de la première édition qui a eu lieu dans l’hexagone, les pilotes français ont raflé toutes les médailles d’or. Sur les éditions suivantes, les Français ne cessent de briller.

Le nombre de pratiquants est en croissance permanent en France.  Vous voulez aussi devenir un champion de Pit Bike ou tout simplement pratiquer le Pit Bike pour le plaisir? Rendez-vous sur WKX Racing pour vous procurer vos équipements et sur ce site pour découvrir les joies du Pit Bike.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *