Selon le mode de pilotage et les différents terrains, il convient de procéder au réglage des tubes de fourche dans les tés. Je vous indique les façons de procéder.

Le réglage bas des bras de fourche

Comme la hauteur des bras de fourche au niveau des tés influence la partie cycle, le réglage bas privilégie la stabilité. Cela permet à la moto de plonger moins vers l’avant.

Le réglage est préférable sur un terrain avec des parties rapides, ou un terrain sablonneux. Il faut desserrer les vis des tés inférieurs et supérieurs tout en laissant coulisser un bras.

Ensuite, il faut prendre la mesure et la reporter sur le second bras.

Le réglage haut des bras de fourche

Le réglage haut des bras permet de disposer d’une maniabilité optimale. Il faut plonger l’engin un peu plus vers l’avant.

Les virages sont plus faciles à négocier. La moto gagne en dynamisme même si la stabilité va un peu en souffrir.

La purge de l’air

Le bon fonctionnement de la fourche dépend de la purge d’air. Il s’agit de l’air emmagasiné à l’intérieur des bras au cours des utilisations.

Si vous faîtes du cross, il est conseillé d’effectuer la purge entre deux manches ou deux séances d’entraînement. Lors d’un enduro, il faut purger l’air à l’arrêt ravitaillement ou la pause.

A l’aide d’un tournevis, il faut desserrer la vis de purge située dans le capuchon métallique de la fourche. L’air s’échappe et il faut resserrer convenablement sans forcer.

Il est possible d’installer une purge de fourche manuelle. Ainsi, en appuyant sur le dispositif, l’air est rapidement évacué.

Le réglage selon le type de terrain

Les fourches correspondent à des suspensions qui supposent des préréglages. Après avoir effectué le réglage de précontrainte de l’amortisseur, il faut passer au réglage des fourches.

S’il s’agit d’un terrain rocailleux, sec et assez accidenté, les réglages doivent être plus souples. Il suffit de descendre de quelques crans les vis de réglage de compression et de détente de la fourche.

Pour un terrain boueux, la moto va gagner en poids. Il convient de resserrer de plusieurs crans les vis de compression de fourche.

Ensuite, il est conseillé de libérer les vis de détente à l’avant et à l’arrière. Quand au terrain sablonneux, il est conseillé de durcir la compression de la fourche.

Par la suite, il faut descendre les bras de la fourche au plus bas, au niveau des tés. Dans tous les cas, les réglages des tubes de fourche sont soumis à des limites.

En général, le réglage se fait en millimètres. Il faut toujours suivre scrupuleusement les recommandations du constructeur.

Crédit Photo : pinterest.com & remmotorcycle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *