Je vous propose d’en apprendre plus sur ces éléments aux technologies similaires mais aux réponses distinctes.

L’ergonomie propre aux SENA 50 R et 50 S

Ces deux kits mains-libres proposent une amélioration du 30 K avec deux configurations particulières. Le 50 S inclut une molette et le 50 R dispose de boutons.

En fait, SENA anticipe les attentes de la clientèle. Il s’agit de ne pas laisser à la concurrence le marché des boutons.

Le but est d’offrir un design plus fin pour un logement facile dans un top case, une valise latérale ou un coffre sous selle. Il faut viser la rentabilité exigée par l’essor des modules siglés Schuberth, HJC, entre autres.

Le mode Intercom pour les deux SENA 50 S et 50 R

Les dispositifs Mesh 2.0 ont bénéficie d’une optimisation pour procurer plus de conversation de qualité. En mode Mesh, les intercoms présents servent de relais à l’instar des répéteurs wifi.

Le groupe privé permet la réunion de 24 personnes. Le couplage en Bluetooth 5.0 met en avant un son supérieur.

L’usage des 2 systèmes au quotidien

En fait, la qualité du son est supérieure avec davantage de basse. Les haut-parleurs récents disposent d’un léger biseautage.

Le confort est beaucoup plus appréciable par rapport aux arêtes saillantes. Même si le niveau sonore permet un son très élevé, il faut limiter l’écoute pour préserver la santé des oreilles.

Le concours des Smartphones

Les deux kits mains-libres pour moto de SENA permettent une bonne association avec les commandes vocales, à l’instar de Google ou Siri. Les réglages sont permis avec l’application correspondante.

Ainsi, l’application autorise le préréglage des radios. De plus, les amateurs de musique peuvent profiter de l’équalizer pour le réglage des basses, des aigus, etc.

Une installation et une performance réussies

La livraison intègre un câble USB C avec wifi. Le dispositif effectue les mises à jour automatiques.

La recharge totale est possible en 1 heure et l’appareil reste chargé durant 24 heures en mode mesh ou communication avec autrui. Néanmoins, le module du 50 R n’est pas détachable.

Il est nécessaire de rapprocher le casque de la prise de courant pour recharger. Pour sa part,  le SENA 50 R est moins autonome.

Les propositions d’installation sont plus réduites. Il ne fait pas appel à la molette propre à SENA.

Le motard peut opter sur l’un des deux dispositifs selon le modèle de son casque. Il doit choisir entre molette ou bouton.

Les tarifs sont similaires. La pièce coûte 359 € et le duo est de 629 €.

Retrouvez d’autres équipements en cliquant ici.

Crédit Photo : sena.com & webbikeworld.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *